Emma Casanove romans, nouvelles
Emma Casanove                                            romans, nouvelles

Extraits d'une interview réalisée par l'éditeur de Cactus Orchidée



Pseudo ou nom réel ?

J’utilise un nom de plume.
J’ai choisi Emma en référence à deux héroïnes de la littérature : Emma Bovary (Madame Bovary, Flaubert) et Emma Woodhouse (Emma, Jane Austen).

Sucré ou salé ?

Euh…les deux! Je suis gourmande, j’aime les desserts, le chocolat, mais aussi le fromage. Mais avant tout, je raffole des plats exotiques, épicés, et tout particulièrement de la cuisine créole.

Quand as-tu commencé à écrire et pourquoi ?

A l’adolescence, une nouvelle, un journal pendant des années, des poèmes, des lettres à foison.
A l’âge adulte, plusieurs tentatives avortées d’écriture de romans. Je n’allais pas au bout.
Et puis, en 2009, une plaisanterie avec un ami, un « Je vais écrire un livre », et je me suis lancée. Et là, impossible de m’arrêter, les mots coulaient à flots sous mes doigts sur mon clavier. Ecrire est devenu une nécessité absolue, comme si j’avais eu ce besoin étouffé en moi depuis toujours. Et que le temps était venu. Comme s'il m'avait fallu atteindre une certaine maturité pour en être capable, enfin.

Pourquoi Chloe des Lys ?

Vu la difficulté à se faire publier, notamment pour un premier roman, j’ai songé à chercher au delà des frontières. J’ai aussi croisé sur un forum d’écrivains un auteur de chez CDL, et ce qu’il en a dit m’a plu. Décrocher un contrat à compte d'éditeur est grisant.

Quelques mots sur ton premier roman, paru en septembre 2012 ?

Le cœur de l’intrigue de cette fiction, ce sont les relations affectives qui se tissent entre deux personnages atypiques, qui sont à un tournant de leurs vies. On partage leurs doutes, leurs quêtes, leurs violences intérieures.

D'autres projets pour la suite ?

Mon second roman, Maman, Papa, Louise et Moi, est terminé, il est très différent de Cactus Orchidée. Je travaille le troisième !

Pourquoi écris-tu et comment ?

Ecrire, c’est salvateur pour moi, c’est un besoin.
Mon ordinateur est l’outil le plus important de mon quotidien ! Je suis obsédée par la peur de le perdre ou de me le faire voler. J’écris aussi sur des cahiers quand je suis en vacances et que j’ai renoncé à l’emporter.
J’écris surtout le soir, tard, isolée dans mon bureau, quand la maison est silencieuse. Mais j’écris aussi à tout moment dans ma tête !

 

Ta citation favorite ?
« On ne devient pas normal impunément », Cioran.

Une qualité et un défaut ?
Je suis excessive, je ne connais pas la modération. Je suis toujours trop quelque chose. Et donc, sans doute peut-être parfois difficile à vivre.
Mes qualités : travailleuse, très investie, à l’écoute.

 

 

 

Actualités